À CAVAYE LÈS BÈRLINÅS / ELMORE D.
[appears on Grandiveûs, Intégrale cåzî complète]
   
       

À cavaye lès bèrlinås

À cavaye lès bèrlinås(1),
Lès moûnîs qui von-st-à tch'vå.
A passé on 'tit moûnî
Qu'a tapé sès pîds podrî.
Toume è l'êwe!

Rapèhî! (bis)

Mame, li p'tit moûnî, c'èst mi,
Dji waye è l' nut' à pîds d'hås,
Èt dj'a trop' sogne di m' nèyî.
Ridjowans ås berlinås:
Toume è l'êwe!

Rapèhî! (bis)

Dj'a ridé tot porsûvant
Å pré Widjî(2) ine maclote.
Mi cwér à ç't-eûre sût l' corant
Èt mès bês djoûs sont so flote.
Toume è l'êwe!

Rapèhî! (bis)

Ètindez-v', à Sint-Måcrawe(3),
So l' pwète, on Hanscroufe qui clawe
On papî po raconter
Di quéne manîre dj'a toumé?
Toume è l'êwe!

Rapèhî! (bis)

Dihez, mame, kimint s' fêt-i
Qui dj' va insi hår èt hote,
Sins saveûr à qwè m' rat'ni
Avou 'ne tièsse tote à flibote?
Toume è l'êwe!

Rapèhî! (bis)

À l' nateûre a-dj' fêt tant d' må,
Qwand dj'apicîve li qwate-pèces
Qui piède si cowe å solo
Po n' nin tofêr piède li tièsse?
Toume è l'êwe!

Rapèhî! (bis)

«C'è-st-à ç't-eûre, pitit rin-n'-våt,
Dèrit m' mame, qui ti t' sovins d' mi.
T'as todi stu on tchoûlå:
Ti n' mèrites nin di mori!»
Toume è l'êwe!

Rapèhî (bis)

 

[FR] À cheval les «bèrlinås»

À cheval les «bèrlinås»,
Les meuniers qui vont à cheval.
Il est passé un petit meunier
Qui a jeté ses pieds en arrière.
Tombe à l'eau!

Repêché! (bis)

Mère, le petit meunier, c'est moi,
Je patauge dans la nuit à pieds nus,
Et j'ai trop peur de me noyer.
Rejouons aux «bèrlinås».
Tombe à l'eau!

Repêché! (bis)

J'ai glissé en poursuivant
Au pré Widjî un têtard.
Mon corps maintenant suit le courant
Et mes beaux jours sont à la dérive.
Tombe à l'eau!

Repêché! (bis)

Entendez-vous, à Saint-Måcrawe,
Sur la porte, un Père Fouettard qui cloue
Un papier pour raconter
De quelle manière je suis tombé?
Tombe à l'eau!

Repêché! (bis)

Dites, mère, comment se fait-il
Que j'aille ainsi à hue et à dia,
Sans savoir à quoi me retenir
Avec une tête toute en lambeaux?
Tombe à l'eau!

Repêché! (bis)

À la nature ai-je fait tant de mal,
Quand je me saisissais du lézard
Qui perd sa queue au soleil
Pour ne pas toujours perdre la tête?
Tombe à l'eau!

Repêché! (bis)

«C'est maintenant, petit vaurien,
Dit ma mère, que tu te souviens de moi.
Tu as toujours été un pleurnicheur:
Tu ne mérites pas de mourir!»
Tombe à l'eau!

Repêché! (bis)
  [EN] Let's ride, the "bèrlinås"

Let's ride, the "bèrlinås",
The millers who ride on horse.
Came a little miller
Who put his feet back.
Fall in the water!

Out again!

Mamma, I'm this little miller,
I'm splashin' barefoot in the night,
And I'm so scared to get drowned.
Let's play again the "bèrlinås" game:
Fall in the water!

Out again!

I stumbled while I was seeking,
At the Widjî Meadow, for a tadpole.
My body, now, follows the stream
And my good days are driftin'.
Fall in the water!

Out again!

Do you hear at Sint-Mâcrawe,
On the door, Whippin' Father who nails
A piece of paper tellin'
In which way I fell down?
Fall in the water!

Out again!

Tell me, mamma, what did I do
To go this way here and there,
Without knowin' to what I could hold on
With my whole head in pieces?
Fall in the water!

Out again!

Was I so bad with nature
When I got my hand on the lizard
That loses its tail in the sun
To prevent always losin' his head?
Fall in the water!

Out again!

"It is now, little good-for-nothin',
Said my mother, you remember me!
You've always been a sniveller:
You don't deserve dyin' this way!"
Fall in the water!

Out again!
 
1. Selon J. Haust (Dictionnaire liégeois), on peut comprendre: a cavaye, li berwînå, qui renverrait à la Berwinne, petite rivière du pays de Herve; ou a cavaye, Lîbèrt Lînå, c'est-à-dire Libert Léonard. Ajoutons que la bèrlin.ne désigne le wagonnet servant jadis à transporter la houille ou les pierres dans les charbonnages.
2. Le pré Widjî: lieu-dit de Herstal, vers la Basse-Campagne, qui constituait autrefois un terrain de jeu pour les enfants de la Cité Wauters.
3. Saint Måcrawe, identifié parfois avec saint Macaire, n'a pas d'église à Liège. Représenté «le visage barbouillé de noir», il était porté sur une civière par les enfants à l'Assomption.
 
Copyright © 2016 - Elmore D. Photo Credits