FANS 'NE TCHANSON / ELMORE D.
[appears on Grandiveûs, Intégrale cåzî complète]
   
       

Fans 'ne tchanson

Dè l' nut' qwand
L' matin n' vint nin,
On s' dimande: wice
Sèrans-gn' dimin?

Ca l' monde à ç't-eûre,
S'il a candjî,
Ratoûne bin sovint
Èn-èrî.

Dihez-m': èstez-v' mîs
Qu'i-gn-a vint-ans,
Avou l' lîbe martchî
Qu' nos-avans?

«Va-s' å mèye diâles,
S' ti vous ovrer!
Ou lanwih cial... »,
Dit l' capital.

Quî creûreût oûy
Qu' nos magn'rans tos'
On djoû dè l' låme,
Dè souke à l' loce(1).

Ça, po dès låmes(2),
On 'nn'a-st-assez
D'vins lès-ouhènes
Qu'on-z-a sèré.

Houte di çoula,
Fåt 'ne bone rêzon
Po fé dès tchansons
È walon.

Loukîz on pô
Cisse pitite fèye
Qui danse vol'tî
So mès pasquèyes.

Sûr qu'on n' ratindrè
Nin longtimps
Divant qu'èle dîhe:
Dji n' comprind rin.

Mins por mi ci
Sèrè-st-assé
Si l'îdèye lî vint
Di wårder
On p'tit bokèt
Dè passé.

[FR] Faisons une chanson

La nuit quand
Le matin ne vient pas,
On se demande: où
Serons-nous demain?

Car le monde maintenant,
S'il a changé,
Retourne bien souvent
En arrière.

Dites-moi: êtes-vous mieux
Qu'il y a vingt ans,
Avec le libre marché
Que nous avons?

«Va aux mille diables,
Si tu veux travailler!
Ou languis ici... »,
Dit le capital.

Qui croirait aujourd'hui
Que nous mangerons tous
Un jour du miel,
Du sucre à la louche.

Ça, pour ce qui est des larmes,
On en a assez
Dans les usines
Qu'on a fermées.

En plus de ça,
Il faut une bonne raison
Pour faire des chansons
En wallon.

Voyez un peu
Cette petite fille
Qui danse volontiers
Sur mes pasquilles.

Il est sûr qu'on n'attendra
Pas longtemps
Avant qu'elle ne dise:
Je ne comprends rien.

Mais pour moi ce
Sera assez
Si l'idée lui vient de garder
Un petit morceau
Du passé.
   
 
1. Expression traditionnelle signifiant: vivre au pays de Cocagne, être au paradis.
2. «Låme» a les deux sens en wallon: miel et larme.
 
Copyright © 2016 - Elmore D. Photo Credits