HÈSTA / ELMORE D.
[appears on Tot k'mahî, Intégrale cåzî complète]
   
       

Hèsta

Si ti r 'vins dès fèyes (bis)
Dè costé d' Hèsta(1), (bis)
Såye di n' nin roûvî
Çou qu' t'as lèyî là.

È l' rowe Defrecheux(2) (bis)
Gn-aveût l'atelier, (bis)
Wice qui m' pére ine fèye
È 'ne blèsse a toumé.

Mi pére qu'èst si fîr (bis)
Si louke è mureû. (bis)
Come Zeûs' l'aloumîre
I tint on rèzeû.

Mi mame qu'è-st-adrète (bis)
Côpe à p'tits bokèts (bis)
Li spart'rèye(3) qui grète
Èt lût d'vins sès tch'vès.

Po l' Sint-Nicolèye, (bis)
Mi grand-pére a fêt (bis)
On nêgue di cårton
Qui djowe dè piston.

Djåzans di m' grand-mére. (bis)
Agnès' èsteût s' nom. (bis)
Dj'a wårdé s' Voltêre(4)
Èt dès mots walons.

[FR] Herstal

Si tu reviens parfois (bis)
Du côté de Herstal, (bis)
Essaie de ne pas oublier
Ce que tu as laissé là.

Rue Defrecheux2, (bis)
Il y avait l'atelier, (bis)
Où mon père un jour
A tourné de l'oeil (de fatigue).

Mon père qui est si fier (bis)
Se regarde au miroir. (bis)
Comme Zeus l'éclair,
Il tient un rasoir.

Ma mère qui est adroite (bis)
Coupe à petits morceaux (bis)
La sparterie qui gratte
Et luit dans ses cheveux.

Pour la Saint-Nicolas, (bis)
Mon grand-père a fait (bis)
Un nègre en carton
Qui joue du piston.

Parlons de ma grand-mère. (bis)
Agnès était son nom. (bis)
J'ai gardé son Voltaire
Et des mots wallons.
   
 
1. Localité près de Liège, sur la rive gauche de la Meuse, ancien centre industriel réputé.
2. Nicolas Defrecheux (Herstal, 1825-1874), célèbre écrivain wallon, auteur de la complainte nationale liégeoise, Lèyîz-m' plorer, Laissez-moi pleurer. Celle-ci était notamment interprétée par les Choeurs de l'Armée Rouge en représentation à Liège.
3. «Tissu de soutien, à armure de toile, utilisé dans la fabrication des chapeaux en tissu tendu.»
4. Type de fauteuil à accoudoirs prisé, dit-on, par Voltaire.
 
Copyright © 2016 - Elmore D. Photo Credits