QUÉ 'NE BÊLE WASSE / ELMORE D.
[appears on Tot k'mahî, Intégrale cåzî complète]
   
       

Qué 'ne bèle wasse

Ènn'a qui d'hèt
Qu' t'as on cèrvê d' bègasse.
Mins lès minmes si r'tournèt
Qwand ti passes.
Mi, dji n' wadje nin corne zèls
À quî t' fricasse.
À m' manîre dji hufèle:
Qué `ne bèle wasse!

Qu'on t' kidjâze,
Qu'on t' kitèye
Corne Barabas'… Mi dji dis :
Qué 'ne bèle wasse!

Po fé t' pôrtrêt
Qui l' powète si tracasse,
Qu'i djâze d'ine pê
Blanke corne l'albasse,
Dè moumint qu'i m' lêt
Lès deûs grins d'djasse.
Rin qu' d'î tûzer, c'est fêt :
Dji d' vin matasse.

On mâ-d'vinte mi dire :
«Sé-s' bin wice va-s'?
A-s' pièrdou on bwès
Qu' ti bates carasse?»
– Mutwèt qu' c'est twè, va! l'è-
Nocint catwaze…
Arèstèye di fé l' vê, èt brêt :
Qué 'ne hèle wasse!


[FR] Quelle belle guêpe

Il y en a qui disent
Que tu as un cerveau de bécasse.
Mais les mêmes se retournent
Quand tu passes.
Moi, je ne parie pas comme eux
À qui te fricasse.
À ma manière je siffle :
Quelle belle guêpe!

Qu'on te dénigre,
Qu'on te coupe en morceaux
Comme Barabas… Moi je dis :
Quelle belle guêpe!

Pour faire ton portrait,
Que le poète se tracasse,
Qu'il parle d'une peau
Blanche comme l'albâtre,
Du moment qu'il me laisse
Les deux grains de jaspe.
Rien que d'y penser, c'est fait :
Je perds l'équilibre.

Un envieux me dira :
«Sais-tu bien où tu vas?
As-tu perdu la tête
Que tu cours la prétentaine?»
– Peut-être est-ce toi, va! l'in-
Nocent quatorze…
Arrête de faire le veau, et crie :
Quelle belle guêpe!
   
 
Copyright © 2016 - Elmore D. Photo Credits