RITA / ELMORE D.
[appears on Tot k'mahî, Intégrale cåzî complète]
   
       

Rita

O Rita, li P'tit Banc, li P'tit Banc(1)
Qu'on tchantéve tot s'ènn'alant,
N-a 'ne tchoke
Qu'i n' veût pus d'galant,
O Rita, li P'tit Banc.

Di ç' timps-là,
T'èsteûs djône fèye
Èt li vèye èsteût gåtêye
Quand l' fås-Djudas prindéve in-ôte
Come crapôde.

On dihéve : «I lût l' bêté(2)»,
«Dji r'vinrè après l'osté(3)»,
Tot s' djurant l'éternité
Po s'inmer.

Mins lès P'titès Fleûrs, lès «poyons»,
Lès tinrûlistés(4), les råvions,
Tot çoula n'èst pus d' såhon
È walon.

O Rita, dji n' sé k'mint
Djåzer qand c'èst l' moumint.
Si «tchoûler» è-st-on mot trop plat,
Dj'èl tchant'rè tot bas.


[FR] Rita

O Rita, le P'tit Banc, le P'tit Banc
Qu'on chantait en s'en allant,
Il y a un bout de temps
Qu'il ne voit plus de galant,
O Rita, le P'tit Banc.

De ce temps-là,
Tu étais jeune fille
Et la vie était gâtée,
Quand le faux-jeton prenait une autre
Comme amie.

On disait : «La lune luit»,
«Je reviendrai après l'été»,
En se jurant l'éternité
Pour s'aimer.

Mais les Petites fleurs, les «poussins» ,
Les mots de tendresse, les rêveries,
Tout ça n'est plus de saison
En wallon.

O Rita, je ne sais comment
Parler quand c'est le moment.
Si «chialer» est un mot trop plat,
Je le chanterai tout bas.
   
       

1. Célèbre chanson d'Emile Wiket (1879-1928), reproduite dans M. Piron, Anthologie de la littérature wallonne (Liège, Mardaga, 1979, p. 380-81).
2. Bêté, littéralement «beauté», est un nom de la lune en wallon.
3. Type de chanson populaire et mot caressant pour s'adresser à une personne aimée.
4. Tinrûlisté : avec une nuance de mièvrerie…

 
Copyright © 2016 - Elmore D. Photo Credits